LE KARATE d'OKINAWA

Le Karaté que nous connaissons actuellement, notamment au travers de sa partie sportive, a connu une longue et riche histoire. Historiquement il provient de l’archipelle des Ryu Kyu, actuellement Okinawa. L’art autochtone, Te, s’est enrichi d’apports des arts martiaux chinois. La Capitale actuelle, Naha, était divisée en 3 villes distinctes que sont Naha, Tomari et Shuri. Dans chacune de ces villes, un art martial propre avec ses particularités se développa. On parla alors de Naha-Te, Shuri-Te et Tomari-Te. C’est un art pragmatique et créé pour la défense personnelle (Goshin).

Il existe trois styles majeurs du karaté d’Okinawa :

Le Shorin Ryu est l’un des styles d’Okinawa les plus anciens qui tire ses racines du Shuri-Te (ancienne localité d’Okinawa où se situait le Château). Style axé sur la rapidité et les déplacements fluides.

 

Le Goju Ryu est un style qui puise ses racines dans le Naha-Te (Localité portuaire d’Okinawa). Son Fondateur est Chojun Miyagi. Le renforcement musculaire et les exercices respiratoires y tiennent une place importante.

L’Uechi Ryu est un style créé Kanbun Uechi. Les origines chinoises sont très présentes. Le travail main ouverte, les blocages circulaires et, à l’instar du Goju Ryu, l’endurcissement sont ses particularités.

Un quatrième style peut-être ajouter :

Le lsshin Ryu. Créé par Shimabukuro Tatsuo en combinant des techniques issues du Shorin Ryu et du Goju Ryu. Il incorpora également les Kobudo dans son école. Ce style a pour particularité, entre autre, sa frappe de poing verticale.