Le JUTSU

甘いものはハードを克服する    Amaimono Wa Hādo O Kokufuku Suru : le doux vaincra le dur. 

   

Le concept du Jutsu est le Jū (la souplesse ), c'est éviter l'attaque frontale pour contrôler un adversaire, sans opposition de force.  Ce principe a donné naissance à un ensemble de techniques sophistiquées d'évitement, de canalisation de la force adverse, de gérer l'adversaire par des déplacements, des frappes et des immobilisations obtenues grâce au contrôle articulaire.

 

Les techniques du Jutsu sont vieilles de 1 500 ans au moins. Le début du Jutsu est situé entre le VIII et le XVI siècle.

Cette période connut d'incessantes guerres civiles, l'armement fut développé mais aussi les techniques de combat rapproché.

La naissance du Jutsu coïncide probablement avec l'origine de la classe des Samouraïs (année 792).

A cette époque, l'armée était constituée de fantassins armés de lances. L'encadrement était recruté parmi les fils des grandes familles et ils étaient formés au maniement du Yumi (arc), au commandement et aussi au combat sans armes.

 

C'est ainsi que l'empereur Kammu créa le Butokuden, une école d'officiers que l'on connaît sous le nom de Samouraïs.

À la fin du XIII siècle, les Mongols tentèrent d'envahir le Japon et les Samouraïs se défendirent durant des années.

C'est ainsi que leur renommée de " servir " le pays rentra dans l'histoire féodale du Japon.

Au XV siècle, les maîtres d'armes établirent des Koryū Bujutsu (écoles traditionnelles) afin d'enseigner le Ken Jutsu (l'art du sabre). Entre 1467 et 1477, la guerre d'Ōnin fit rage et cette période vit le déclin du pouvoir des Shoguns.  Ce fut le début du Sengoku Jidaï, l'âge du pays en guerre, qui dura 150 ans environ.

 

Le premier Ryu de Jutsu (reconnu) fut créé par Takenouchi Hisamori (en 1532). Il enseignait des techniques du sabre, du bâton,

du couteau et du combat à mains nues.  Mais les coups de pied étaient peu enseignés puisque les combattants portaient une armure. Le poids n'aidant pas à se déplacer avec tout le risque de tomber au sol.

Le terme Jū Jutsu commença à être utilisé vers 1607 mais de nombreuses écoles traditionnelles ont continué à garder leur nom de Ryu : Yawara, Koppo, Daken Tai Jutsu, Yoroi Kumiuchi, etc.   En fait, le Jutsu n'est pas une discipline à part entière car il regroupe plein de techniques (formes) différentes.