Le KIAÏ

Le KIAÏ  気合, très souvent utilisé dans les arts martiaux, est la concentration audible de toute l’énergie du pratiquant et ce, dans un seul et unique mouvement.

Ce cri spontané, est utilisé pour marquer une volonté d’action ou bien pour perturber la concentration de l’adversaire.

Il est composé de 2 Kanji :

 qui se lit " KI "  et il désigne l’énergie interne, l’esprit, la volonté.

 qui se lit  " AI " et c'est a contraction du mot " AWASU " qui veut dire réunir.

Le KIAÏ est donc un cri, une extériorisation énergétique, une énergie libérée  et libérant un mouvement : kokyu Ryokyu.

 

Selon l’action et le niveau du pratiquant, le KIAÏ peut prendre des tonalités différentes mais il est toujours libéré, quasi spontané et vient du ventre, le fameux " HARA " qui est le contenant de notre énergie.

Le KIAÏ peut être plus ou moins sourd, et en il devient le fameux " KENSEÏ ".

La maîtrise du KIAI en Jutsu appelé KIAÏ JUTSU  気合術  nécessite un contrôle de sa respiration et de l'abdomen.

Selon les écoles, il développe, outre la force, une certaine énergie potentielle liée à une connaissance respiratoire.

L'étude de certains Kata  du Karaté Do, démontre que le fameux KIAÏ permet un meilleur travail.